mardi 16 août 2011

Framboise noire ou mûre?

J'ai eu la chance d'être invitée à aller cueillir des framboises noires il y a quelques semaines (merci Sonia!) dans une jeune plantation qui a produit au-delà des attentes de ses propriétaires. Non, je ne connaissais pas. Oui, encore une première pour cet été de nouveauté. Et toute une première! Les framboisiers étaient en effet chargés à bloc, les framboises étaient vraiment agréables à cueillir! Mais sérieusement, de la framboise noire, dites-vous? Pourtant, ça ressemble drôlement à la mûre...

Mais en y regardant de plus près, la différence devient évidente. Il suffit d'aller cueillir l'une et l'autre pour s'en apercevoir. Quand on cueille la framboise, on laisse l'intérieur du fruit sur le plant (à moins qu'elle ne soit pas prête...). Une framboise, c'est creux. Ça fait comme un capuchon qu'on peut mettre sur le bout de nos doigts (on l'a tous fait, non? enfant du moins...) La mûre, non. Y a comme du mou à l'intérieur, voyez?

Sur la photo ci-contre on voit la framboise noire à différent stades de mûrissement. Les baies rouges framboises ne sont pas mûres...et de toute façon ne se laissent pas cueillir. Celles qui sont bien noires se rendent facilement, parfois en tachant les doigts...

Pour ce qui est de la saveur, je dirais qu'elle se rapproche plus de la mûre que de la framboise rouge. La framboise noire est moins juteuse (peut-être que cela varie selon les variétés?), et donne un coulis...trop épais pour s'appeler coulis! Ce que j'en ai fait? J'ai en congelé, déshydraté, cuisiné en confiture légère (toute simple avec la pectine "pas besoin de sucre" de Bernardin...oui, c'était avant que je reçoive la pectine Pomona).  Je ferai sûrement d'autres essais avec les framboises que j'ai congelées.

Mais finalement, la meilleure façon de les déguster, c'est tel quel, fraîchement cueillies: on profite alors au maximum des composés phénoliques antioxydants dont elles regorgent, à l'instar de leurs cousines rouges mais en proportion encore plus élevée.

Hum...j'espère vraiment pouvoir y retourner l'été prochain! (message tout à fait subtil...)

5 commentaires:

  1. J'en ai une grosse talle qui est apparue comme ça par enchantement sur mon terrain voilà deux ans et ce sont des framboises vraiment délicieuses. Je ne les ai encore jamais cuisiné... elles finissent toutes par être mangé bien avant!

    RépondreSupprimer
  2. Elles sont belles les framboises noires, mais je crois que je préfère les bonnes vieilles rouges ou les jaunes...

    RépondreSupprimer
  3. Wow Mélanie, quelle chance! Beau cadeau de la nature!

    @ Kim Les framboises jaunes...ça fait bien longtemps que j'y ai goûté. Je ne me souvient plus du goût. Il paraît qu'il en existe aussi des orangées. Pour tous les goûts!

    RépondreSupprimer
  4. Je croyais que les framboises noires se faisaient en confiture comme les rouges et sans pectine... ça donne du trop cuit... trop sucré.... Donc obligatoirement on doit faire léger avec pectine?

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour!
    Je préfère utiliser la pectine pour éviter la longue cuisson nécessaire à la confiture faite avec du sucre seulement. La pectine permet d'avoir une consistance...de confiture, mais en gardant le goût du fruit. C'est une question de goût...
    Toutes les framboises noires ne sont peut-être pas toutes pareilles, mais les miennes étaient peu juteuses, alors j'imagine qu'elles produiraient une confiture très épaisse! Des pépins sucrés quoi!
    Bonne expérimentation!

    RépondreSupprimer