lundi 29 août 2011

Confiture de pêches pour les cuisiniers paresseux


Bon, on s'entend, déjà quand on fait ses confitures, on est pas tout à fait paresseux. Néanmoins, j'aime bien me permettre des petites paresses...appelons-les des "raccourcis culinaires"! N'ayez crainte: je fais mes conserves de façon sécuritaire, et je tiens mes surfaces de travail bien propres. Cette confiture légère est exemple de raccourci que j'aime bien emprunter: mes pêches, je ne les ai pas pelées (eh oui, c'est tout!). Franchement, la peau des pêches est tellement tendre qu'au final, on ne perçoit pas vraiment la différence. Mais on gagne du temps et des nutriments...

Note: J'ai utilisé la pectine Pomona, mais on pourrait aussi bien utiliser un sachet de pectine "pas besoin de sucre" de Bernardin. La pectine ordinaire, ou encore "extraite maison", n'irait pas, parce qu'il y a peu de sucre dans cette confiture de type "tartinade". J'ai eu la main légère avec le sucre pour laisser toute la place au fruit. Pomona suggère 4 tasses de pêches écrasées pour 3 c. à thé de pectine. Je trouve ça trop consistant. Voyez sur l'image du bas, pour un peu plus de 5 tasses de fruits, on se retrouve avec une confiture qui se tient encore très (presque trop) bien. Et le pH était encore assez acide pour ne pas avoir besoin d'augmenter le jus de citron. Même consigne pour la pectine Bernardin: je trouve qu'on peut se permettre un peu plus de fruit que ce qui est suggéré pour une consistance très correcte. Je ne cherche pas à faire une gelée ferme, mais une confiture qui n'est pas trop liquide, c'est tout...

Ingrédients (pour environ 6 pots de 250 ml):
  • 5 à 5½ tasses (1,25 à 1,4 l) de pêches dénoyautées, hachées au robot culinaire, avec les pelures (soit environ 1 panier de 3 litres)
  • ¼ tasse (60 ml) de jus de citron
  • 1 tasse (200g) de sucre
Si vous utilisez la pectine Pomona:
  • 3 c. à thé (10 g) de pectine
  • 4 c. à thé (20 ml) d'eau calcifiée
Préparation:
-Bien rincer les pêches et les frotter doucement avec les mains. Les couper en quartier, enlever les noyaux et les passer au robot. Mesurer 5½ tasses de purée de fruits (laisser des petits morceaux, on ne veut pas une purée lisse...quoique c'est à votre goût!).
-Dans une grande marmite remplie d'eau, mettre les bocaux vides et amener à ébullition. Faire stériliser 10 minutes. Réserver au chaud.
-Mettre les fruits dans une casserole, ajouter le jus de citron et l'eau calcifiée. Porter à ébullition. Dans un petit bol, bien mélanger le sucre et la pectine. Ajouter au mélange de fruits bouillonnant. Bien mélanger. Reporter à ébullition en brassant (on veut de gros bouillons) et laisser bouillir 1 minute. Écumer. Empoter dans les bocaux stérilisés chauds en laissant 6 mm sous le goulot. Sceller. Traiter à l'eau bouillante 10 minutes (selon la méthode décrite par Vincent ici).



La confiture dans le petit bol sort du frigo: elle a drôlement figé!
Envie d'un autre "raccourci?" Vous pourriez congeler vos confitures au lieu de les traiter à la chaleur...et hop, une autre étape de moins!

Mon problème, c'est que mon congélo est plein!

5 commentaires:

  1. Il faut absolument que je me trouve cette pectine Pomona parce que je trouve que le dextrose dans la pectine sans sucre de Bernardin donne un goût désagréable à la confiture.

    J'attend impatiement l'arrivée massive des pêches freestone, probablement cette semaine à ce qu'on m'a dit, pour faire mes conserves de ce fruits si délicieux. Je retiens l'idée de conserver la pelure...

    RépondreSupprimer
  2. Allo Mélanie!
    Je trouvais aussi que la pectine Bernardin avait un goût...pas très agréable surtout avec une gelée à la saveur douce (comme la gelée de monarde).
    La pectine Pomona, pure, est sans saveur. Elle est très facile à utiliser. Moi je l'avait fait venir...

    RépondreSupprimer
  3. Moi non plus je n'enlève pas la peau... Après tout, c'est plein de vitamines la peau, non???? Moi je me fais une confiture de nectarine... Elles sont arrivée Mélanie, j'en ai acheté hier!

    RépondreSupprimer
  4. J'aime la cuisine de feignasse et le terme "raccourci culinaire" me plaît beaucoup.

    RépondreSupprimer